Palais des Carmélites, Ratisbonne

L’objet ne se limite pas seulement à marquer considérablement la physionomie du lieu, mais témoigne aussi, en corrélation avec le patrimoine immobilier historique, de l’histoire du développement urbain de Ratisbonne. Dans ce contexte, il est important que l’ancrage spatial dans le tracé de la route historique de la façade est du couvent des Carmélites et de l’Hôtel Karmeliten, conjointement avec la façade ouest de l’église Minoritenkirche située en face, soit encore perceptible. Avec ses arcs dépassant la hauteur d’un étage, la façade est de l’hôtel fait référence à la période où il abritait un cinéma inauguré en 1932. Ces critères d’architecture et d’urbanisme font de l’Hôtel Karmeliten, avec son enveloppe extérieure et la conception de la façade, un élément constitutif et de ce fait porteur de l’ensemble de la « vieille ville de Ratisbonne ».

 

 

mail
Top